L’individu comme force vive

Un projet pour le développement personnel et professionnel

Le projet d'établissement repose d'une part sur une dimension pédagogique en plaçant l'individu au cœur de l'organisation et d'autre part sur une dimension éducative favorisant le développement personnel et professionnel.

L'expérience de l'établissement sur le plan pédagogique et sa reconnaissance auprès des partenaires, des jeunes et leurs familles, est le fruit d'une histoire, d'une ambition partagée avec des équipes pédagogiques et administratives mobilisées et impliquées dans leurs pratiques quotidiennes.

 

20 années d'expérience au profit du développement pédagogique de l'établissement.

Notre engagement sur ces années est allé dans le sens d'un accompagnement croissant et personnalisé afin d'apporter des réponses adaptées à la diversité des entreprises du territoire et des jeunes souhaitant accéder à l'apprentissage.

Lorsque l'on parle d'apprentissage et d'alternance, la première idée est de faire cohabiter les deux lieux de formation que sont l'entreprise et le centre de formation. S'il ne peut y avoir de théorie sans pratique il n'est pas concevable non plus d'envisager la pratique professionnelle sans apport théorique.

La mise en œuvre de la pédagogie de l'alternance nécessite donc la prise en compte de nombreuses dimensions et notamment celle des différents lieux et contextes de formation dans un objectif commun de préparer le devenir professionnel des jeunes tout en assurant la préparation à un diplôme. Les fondements et les principes pédagogiques s'identifient dans une démarche inductive des apprentissages où les activités professionnelles emblématiques et celles concrètement réalisées constituent le cœur du processus d'apprentissage.

Le constructivisme définit un processus d'apprentissage basé sur la production personnelle de savoirs et du sens qu'on lui confère. L'organisation même du contrat d'apprentissage ainsi que la durée et la fréquence des va-et-vient entre l'entreprise et le centre de formation favorisent le développement de mécanismes individuels d'apprentissage. Là où l'entreprise offre un contexte professionnel pour permettre à l'apprenti d'agir et de « faire » pour ensuite analyser et comprendre, le centre de formation, à l'inverse, favorise l'apport de savoirs structurés et formalisés favorisant la réussite d'une activité professionnelle. En ce sens, La diversité et la complexité des situations sont porteuses de sens et favorisent les apprentissages.

L'entreprise est la clef de voute du dispositif d'apprentissage, elle apporte le contexte et les activités professionnelles indispensables aux apprentissages. L'évolution permanente de l'environnement socioéconomique et des besoins des entreprises induit un partenariat et des relations soutenus. Le maître d'apprentissage est bien évidemment le lien indispensable dans cette relation à l'entreprise, il apporte un accompagnement et des savoirs pratiques nécessaires à la montée en compétence de son apprenti mais il est aussi vecteur d'information concernant l'évolution des conditions d'exercice et des besoins des métiers vers les équipes pédagogiques. Le travail conjoint avec les maîtres d'apprentissage et leur accompagnement est également une véritable compétence du CFSA depuis son origine.

Notre positionnement au niveau III (bac +2)  traduit un contexte d'apprentissage favorable à l'insertion professionnelle mais offre aussi la possibilité d'une poursuite d'études.

Toutefois, l'offre de formation à niveau IV et V (CAP à bac Pro) est aussi proposée dans certaines de nos antennes, en cohérence avec les filières développées  dans ces établissements. Pour ces niveaux on insiste davantage sur le développement de la capacité à produire (basée sur la transmission du geste juste et de savoir-faire techniques), alors que les capacités à raisonner et à bien poser le problème dans une situation professionnelle sont principalement attendues pour le niveau III. Cette particularité, à la croisée des chemins, exige des équipes le développement des stratégies pédagogiques répondant aux attentes et aux orientations de chacun. Ceci constitue une dimension importante de l'identité professionnelle du centre et de ses formateurs.

Une relation étroite et une collaboration active avec les services de l'Education Nationale (plus particulièrement avec le SAIA*), la DRAAF**, le SRFD*** et la direction de l'apprentissage du Conseil Régional, atteste de la volonté de l'établissement de répondre aux exigences et commandes pédagogiques des partenaires institutionnels mais aussi de proposer des actions et de collaborer à la dynamique pédagogique régionale et académique.

*SAIA : Service Académique de l'Inspection de l'Apprentissage)
**DRAAF : Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt
***SRFD : Service Régional de la Formation et du Développement

Cette expérience et le dynamisme de l'établissement garantissent :

- aux jeunes de bénéficier d'un accompagnement et d'un service de formation éprouvé et fiable, qui assure à chaque jeune la préparation de son avenir professionnel à travers une formation, un diplôme reconnu et une expérience professionnelle riche,

- aux entreprises du territoire régional de trouver une réponse en termes de formation et de recrutement.

Un projet pédagogique 2012-2016 résolument tourné vers l'avenir

En cohérence avec les orientations et les priorités de la région Centre, l'établissement fait le choix de positionner clairement le jeune au centre des attentions et du dispositif pédagogique. Ce projet pédagogique s'inscrit dans la continuité des projets précédents mais trouve également son origine dans des données factuelles et parfois subjectives du monde qui nous entoure. On constate par exemple que, depuis maintenant presque une décennie, le rapport aux technologies numériques ainsi que l'usage que les 18-25 ans peuvent en faire a considérablement fait évoluer le rapport à l'information et, par là même, le rapport à la connaissance et aux savoirs. La connaissance et l'information deviennent de plus en plus diffuses et la valeur qui y est portée est de moins en moins grande, au profit des mécanismes nécessaires au traitement et à l'analyse de celles-ci dans un contexte donné.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas ! Sans stigmatiser sur les identités générationnelles et les composantes de leur comportement face à l'apprentissage, les nouvelles générations ont des attentes et des représentations différentes de celles de leurs ainés.

Les finalités du métier de formateur ne changent pas mais le contexte de réalisation, les composantes du métier et les missions du formateur évoluent au gré des évolutions de la société et du monde qui nous entoure. Nous sommes donc confrontés, comme dans la plupart des systèmes éducatifs, à imaginer les évolutions dans une approche systémique et adapter nos pratiques formatives aux besoins des publics que nous accueillons.

Les actions pédagogiques du projet visent l'amélioration continue de notre organisation, son développement, la diversité des modes de formation proposés, la personnalisation et l'individualisation des parcours de formation. A travers celles-ci, l'objectif est également de valoriser et développer collectivement les compétences pédagogiques du CFSA. Dans ce contexte, l'accompagnement des formateurs et des équipes est une priorité et il est construit sur la base d'une mutualisation et d'un partage d'expériences tout autant que par la mise en place de véritables parcours de formation individuels.

Conjointement à la région Centre qui propose chaque année un Plan Régional de Formation pour les équipes pédagogiques, l'établissement assure un accompagnement et mobilise des moyens importants pour permettre le développement de compétences pédagogiques et didactiques. Les entretiens annuels d'activité et de développement (EAAD), le plan de formation, les formations internes (comme celles assurées pour les nouveaux formateurs du siège et des antennes) et les immersions en entreprises du personnel enseignant constituent un dispositif complémentaire.

Les actions pédagogiques suivantes, détaillées en annexe, déclinent les orientations du centre sur les années futures :

  • La professionnalisation et le travail sur l'identité professionnelle des formateurs du CFSA.
  • La modularisation des contenus de formation pour les pôles commerciaux (BTS Négociation Relation Clients et Management des Unités Commerciales).
  • Le développement d'un processus transversal d'accompagnement des apprentis basé sur les principes de l'autoformation tutorée.
  • Le déploiement d'un système de veille pédagogique à destination de tous les acteurs de la formation (formateurs – coordonnateurs de pôles - chargés de relation clients).

Les bénéficiaires de ce projet pédagogique sont les apprentis et les entreprises. Pour autant, les formateurs et les équipes pédagogiques en sont les principaux acteurs. La mise en place des différentes actions du projet pédagogique ne s'entend que sur la base d'une réflexion préalable commune et d'une approche concertée des équipes de formateurs et de la direction depuis maintenant plus d'un an.

Le projet pédagogique n'est pas un recueil de solutions techniques et pédagogiques à mettre en œuvre dans les années à venir pour développer et améliorer les performances du centre ; Il propose des actions et une méthodologie cherchant à valoriser le travail d'aujourd'hui et préparer celui de demain, en anticipant sur des évolutions normales des attentes du public en formation, des besoins des entreprises et des modalités de mise en œuvre de l'acte pédagogique.

Un projet éducatif sensibilisant le jeune à son environnement

Le projet pédagogique n'a de sens que dans le contexte d'un projet éducatif plus global où l'individu est considéré comme une richesse pour l'organisation de l'établissement et la collectivité. A ce titre, le CFSA de l'AFTEC se doit d'écouter, d'orienter et d'accompagner les jeunes dans leur formation tout autant que dans leur projet de vie professionnelle. C'est aussi un agent de cohésion sociale qui souhaite sensibiliser les jeunes et leur permet de développer des qualités inhérentes à la vie en collectivité, la citoyenneté, l'ouverture sur le monde.

Le suivi et l'accompagnement des jeunes en alternance font partie des missions intrinsèques de l'établissement, des formateurs et des personnels au sens large. L'engagement de l'établissement à développer dans les années à venir les compétences individuelles et collectives des formateurs se traduit par le travail engagé en 2011 auprès des équipes pédagogiques sur cette dimension (confère le projet et le travail sur l'identité professionnelle du formateur).

Au quotidien et pendant son apprentissage, chaque jeune est accompagné et soutenu dans ses actions au Centre et en entreprise par son formateur principal.

Une visite en entreprise, (dite d'installation), est réalisée dès le début du contrat d'apprentissage pour assurer un contexte favorable au démarrage de la formation par l'apprenti. Cette visite est complétée de visites de suivi en fonction des besoins pédagogiques des formations, de la nature des actions réalisées en entreprise et de la montée en compétence des étudiants. Elles permettent de définir, de mesurer et de valoriser, conjointement avec le maître d'apprentissage, une véritable montée en compétences professionnelles de l'apprenti.

Par ailleurs, des temps d'échange entre le formateur principal et les apprentis ont lieu à chaque fin de période en entreprise, traitant des difficultés liées à l'alternance entre le Centre et le milieu professionnel ainsi que des éventuels besoins et questionnements des jeunes et de leurs maitres d'apprentissage qui ont pu émerger à l'occasion de ladite période. Ces échanges sont complétés par l'utilisation des outils numériques et particulièrement du livret électronique d'apprentissage, véritable plateforme de communication entre le centre, l'étudiant et l'entreprise, permettant la définition d'une stratégie de formation en adéquation avec les activités réalisées et la valorisation en temps réel de la montée en compétences de l'apprenti.

L'établissement propose depuis de nombreuses années un dispositif de Parcours Individualisés de formation pour répondre à des situations particulières. Sur la base de travaux en autoformation, de parcours matérialisés sur une plateforme et d'un système de suivi individualisé, le référent organise et gère ces parcours en collaboration avec les formateurs. De même, les jeunes entrant en cours de formation font l'objet d'une attention particulière et bénéficient du dispositif.

Les stratégies pédagogiques proposées aux apprentis sont construites en mettant en perspective quatre périodes pour un cycle de formation de deux ans.

Les deux premières semaines sont consacrées à l'intégration et à des stages permettant une entrée adaptée et progressive dans la formation. A la fin de chaque période, un temps de « respiration » est placé dans les stratégies pédagogiques. Ce temps d'une semaine permet d'apporter un accompagnement personnalisé à chaque étudiant. Lors de ces semaines de stage, chaque apprenti est inscrit ou s'inscrit à des ateliers de re-médiation ou d'approfondissement en fonction de ses besoins et d'un positionnement préalable.

L'accompagnement des apprenants est global et va au-delà du suivi pédagogique. Lors du passage aux « 35 heures » en 2000, l'établissement a fait le choix de libérer une demi-journée par semaine dans les emplois du temps. Un poste de responsable des activités étudiantes a parallèlement été créé afin de proposer aux jeunes, sur ce temps libre, l'organisation d'actions diverses dans des domaines aussi variés que le sport, le jeu, la culture ou la solidarité.

L'ouverture au monde et l'apprentissage des langues étrangères est également une priorité pour favoriser le développement personnel et professionnel des étudiants. Le choix fait par l'établissement depuis 1990 de proposer systématiquement l'apprentissage d'une seconde langue à tous les étudiants va dans ce sens.

A l'issue de leur formation, il est proposé un dispositif (LEONARDO) permettant aux étudiants de vivre une expérience professionnelle dans un pays de l'Union Européenne. Après avoir suivi une formation linguistique intensive, ils intègrent une entreprise pour une durée de 6 à 9 mois ; certains jeunes restent dans le pays d'accueil pour une insertion professionnelle.

Au-delà des subventions régionales les fonds européens permettent une immersion professionnelle en cours de formation dans un pays de l'Union Européenne offrant la possibilité à certains étudiants de développer des compétences complémentaires dans un contexte différent. Ces fonds sont aussi l'occasion pour d'autres jeunes de découvrir un environnement et une culture différents.

Enfin, l'établissement est résolument engagé dans l'accueil des étudiants en situation de handicap. Un référent handicap facilite l'intégration, le suivi et l'accompagnement de ceux-ci et reste une personne ressource sur les deux lieux de formation (centre et entreprise).

L'aménagement et l'accès aux équipements pédagogiques, en conformité avec la loi de 2005, renforce notre démarche, de même qu'une réflexion approfondie sur les derniers textes en vigueur.

Projet d'établissement : publication numérique

projet ban

projet ban-carre

La sélection de l'AFTEC

Suivez-nous

 0044 Facebook 0012 Youtube 0041 RSS

Services en ligne

 moodle 0098 ypareo 0097 covoiturage

icon handicapLe CFSA de l’AFTEC accompagne les apprentis en situation de handicap.

logo 2017 3

Avec le concours du Conseil régional du Centre-Val de Loire et du Fonds Social Européen